Actualités

Publications > Actualités

29 mars 2021

Rapport sur la situation des jeunes ni en emploi ni aux études ni en formation (NEEF)

Mandat ministériel

Le 16 septembre 2019, dans le cadre de la Grande corvée 2.0, destinée à intégrer au marché́ du travail les travailleuses et travailleurs qui en sont éloignés, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a mandaté le Comité́ consultatif Jeunes (CCJ) afin qu’il dresse, avec le soutien de la Commission des partenaires du marché́ du travail (CPMT), un portrait clair de la situation des jeunes, qu’il cerne les problématiques qui les retiennent loin du marché́ du travail et qu’il propose des actions à mettre en œuvre pour favoriser leur insertion au marché́ du travail.

Ce portrait doit permettre de mieux accompagner la clientèle jeune et éloignée du marché du travail dans ses démarches d’accès à l’emploi ainsi que dans son maintien en emploi. Le ministre a exprimé le souhait de mieux comprendre la situation des jeunes ni en emploi, ni aux études, ni en formation (NEEF), une catégorie de jeunes considérée comme éloignée du marché du travail et qui représente un bassin de main-d’œuvre potentielle pour palier la rareté de main-d’œuvre que connaît le Québec. Ainsi, du mois de septembre 2019 au mois de février 2020, le CCJ s’est mobilisé pour répondre au mandat confié par le ministre.

Dans un premier temps, afin de proposer un portrait actuel, le CCJ a travaillé avec le volet Emploi et entrepreneuriat de la Chaire-réseau sur la jeunesse du Québec, dirigé par la professeure Maria-Eugenia Longo de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) et son équipe. Le portrait statistique présentée par l’équipe de recherche propose une analyse inédite des données récentes de l’Enquête sur la population active et de l’Enquête sur la santé des collectivités canadiennes de Statistique Canada.

Nous souhaitons souligner ici le travail remarquable effectué par l’équipe de madame Longo. Celle-ci a pu produire ce rapport dans les temps impartis, malgré des conditions de réalisations difficiles, notamment en raison des délais prescrits et de nombreuses difficultés liées à l’accès aux données, à la fois pour des raisons administratives, mais également en raison d’enjeux techniques et logistiques.

Ce premier portrait des jeunes NEEF du Québec permet de briser plusieurs idées reçues sur ces jeunes, notamment le fait qu’ils seraient inactifs, sans expérience ou encore non volontaires pour intégrer le marché du travail. Ce travail de recherche vient ainsi appuyer le constat qu’une partie de la jeunesse québécoise est vulnérable en raison de plusieurs facteurs socio-économiques qui nécessitent un accompagnement adapté à leurs différents profils.

Que faut-il retenir?

Portrait statistique des jeunes de 17 à 34 ans
ni en emploi, ni aux études, ni en formation (NEEF) au Québec. Dix stéréotypes à déconstruire

1) Hétérogénéité

Les jeunes NEEF sont très diversifiés. Les jeunes « ni en emploi, ni aux études ni en formation » combinent des états et des situations très différentes qui varient selon le sexe, l’âge, les activités quotidiennes, les expériences d’emploi, les rapports aux institutions scolaires et de la santé, les revenus, les origines socioéconomiques, le statut d’immigration, les états de la santé ou les habitudes de vie, les aspirations et les attentes envers l’avenir. Ces combinaisons définissent des profils différents.

2) Activité

La majorité des situations des jeunes NEEF ne correspondent pas à l’image qui circule à leur sujet dans les discours ambiants. Ils sont des jeunes actifs : ils assument des responsabilités domestiques et familiales, ils prennent soin de leur santé, il sont occupés à chercher un emploi satisfaisant et qui leur permettrait de travailler à temps plein, à se qualifier dans des formations informelles pour retourner au marché du travail, ils sortent de l’école et cherchent leur premier emploi, parmi d’autres. L’éventuel appel à l’investissement de ces jeunes sur le marché du travail nécessite de tenir compte des autres activités qu’ils réalisent dans d’autres espaces et domaines de la vie sociale.

3) Diversité des besoins

Ces divers profils appellent des soutiens différents. Les mesures devraient répondre aux besoins nécessairement différents de ces divers profils et s’adapter à des réalités et activités actuelles très diverses. Les soutiens à proposer aux jeunes NEEF nécessitent de tenir compte des expériences passées, des contraintes présentes et des aspirations futures. L’approfondissement (avec des nouvelles données qualitatives et d’autres types de données quantitatives) de la connaissance de leurs parcours est indispensable pour mieux accorder besoins et soutiens.

Extrait

Version PDF

Téléchargez la version PDF

PARTAGEZ DANS VOS RÉSEAUX

Abonnez-vous à notre infolettre

Publications récentes

Actualités Recherche 

Publication du Portrait statistique de la clientèle du CCJ

08 juin 2021
Actualités Recherche 

Appel d’offres: Ressource en communication

26 mai 2021

consulter toutes NOs PUBLICATIONS